Enfilade

Exhibition | Drawings of Natoire and the Roots of Artistic Creation

Posted in catalogues, exhibitions by Editor on June 25, 2012

Thanks to Hélène Bremer for noting this exhibition at the Musée des Beaux-Arts in Nîmes. It brings together more than 90 drawings from private and public collections, including loans from the Louvre and the Atger Museum (an English description is available here).

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

Charles-Joseph Natoire (1700-77): Le dessin à l’origine de la création artistique
Musée des Beaux-Arts de Nîmes, 8 June — 16 September 2012

A l’occasion de la parution de la monographie de Natoire aux éditions Arthena, rédigée par Susanna Caviglia-Brunel, le Musée des Beaux-Arts propose une exposition sur Charles-Joseph Natoire dessinateur (Nîmes, 1700 – Castel Gandolfo, 1777). Après les célébrations du bicentenaire de la mort de Natoire en 1977 et le tricentenaire de sa naissance en 2000, le Musée des Beaux-Arts rend hommage, par l’exposition inédite de sa production graphique, à cet artiste d’origine nîmoise, considéré comme l’un des grands représentants de la peinture française du XVIIIe siècle.

Né à Nîmes en 1700, Charles-Joseph Natoire illustre sans doute le mieux, avec François Boucher, un certain esprit de la peinture française sous le règne de Louis XV. Peintre subtil, dessinateur inspiré et virtuose, sa réputation s’établit rapidement après son entrée à l’Académie Royale de peinture et de sculpture en 1734 et les nombreuses commandes royales qu’il exécute avec brio (Fontainebleau, Versailles…). A partir de 1756, Natoire réduit sa production peinte au profit du dessin.

Au cœur des peintures de grands formats dont font partie les quatre cartons de tapisseries du Cycle de l’Histoire de Marc-Antoine que conserve le musée (L’entrée de Marc-Antoine à Ephèse, L’Arrivée de Cléopâtre à Tarse et Le Repas de Cléopâtre et Marc-Antoine, La Paix de Tarente), près de 90 dessins sortent exceptionnellement des réserves de collections privées et publiques (dont le musée du Louvre et le Musée Atger de Montpellier) pour le plus grand plaisir du public. Les sanguines, pierres noires et lavis permettent d’aborder les différentes fonctions du dessin dans les étapes de la création chez Charles-Joseph Natoire. Copie d’après l’Antique, étude des grands maitres, dessin sur le motif, moyen d’exercice, étude préparatoire de l’œuvre d’art ou œuvre d’art… le dessin chez Natoire révèle un charme des contours, une harmonieuse association des matériaux, le goût de l’élégance, la recherche de la beauté.

Exposition organisée avec la participation du musée du Louvre et l’aide de la DRac Languedoc-Roussillon et de l’AAMAC.

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

From Dossier de l’Art:

Dossier de l’Art: Natoire. N° 196 (May 2012), 9€.

C’est l’un des plus illustres enfants de Nîmes que célèbre aujourd’hui le musée des Beaux-Arts en consacrant une exposition à l’abondante production graphique de Charles-Joseph Natoire. Près de quatre-vingt-dix feuilles sorties exceptionnellement des réserves de collections privées et publiques offrent un large panorama de l’usage qu’il fit du dessin tout au long de sa carrière, des bancs de l’Académie de peinture et de sculpture de Paris à la direction de l’Académie de France à Rome. Sanguines, pierres noires, lavis, études rehaussées à la craie ou à l’aquarelle illustrent les différentes étapes du processus de création, de la copie de motifs d’après les maîtres au premier tracé, de l’étude de variantes à l’esquisse minutieuse et jusqu’au dessin comme œuvre autonome.

Articles

Entretien avec Pierre Rosenberg, de l’Académie française
Le dessin à l’origine de la création
Arrêt sur une oeuvre : la copie de motif
Arrêt sur une oeuvre : la première pensée
Arrêt sur une oeuvre : les reprises et les variantes
Arrêt sur une oeuvre : les dessins de paysage
Les techniques graphiques au XVIIIe siècle
Le songe d’une Académie idéale
Le cas Greuze
L’invention à l’œuvre

Actualités

Le musée Atger, une collection exceptionnelle de dessins anciens
Le musée des Beaux-Arts de Nîmes
Les dessins du XVIIIe siècle du musée Fabre
Les collectionneurs de dessins au XVIIIe siècle
Les dessins de la collection Adrien au musée des Beaux-Arts de Rennes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s