Enfilade

Exhibition | The Patina of Time

Posted in books, catalogues, exhibitions by Editor on December 29, 2012

From the Musée Cognacq-Jay:

La Patine du Temps: Conservation et restauration des oeuvres d’art
Musée Cognacq-Jay, Paris, 11 September — 30 December 2012

Screen shot 2012-12-28 at 6.01.12 PMLe musée Cognacq-Jay conserve essentiellement des œuvres du XVIIIe siècle et certaines sont plus anciennes encore : elles ont donc plusieurs siècles d’âge et toutes n’ont pas traversé le temps sans dommage. Sous le titre La Patine du temps, un parcours est proposé au visiteur, dans les salles-mêmes du musée, pour lui permettre de comprendre la fragilité des œuvres d’art, la manière dont elles vieillissent, ce que l’on peut faire pour freiner ce vieillissement ou ce que l’on doit attendre d’une restauration. Quatorze panneaux pédagogiques scandent la visite : À quoi ressemble un tableau en bon état ? Que faire d’une sculpture cassée ? figurent ainsi parmi les questions qui sont abordées.

Des restaurations récemment effectuées sur L’Ânesse de Balaam de Rembrandt et Le Retour de chasse de Diane de François Boucher, deux peintures majeures du musée Cognacq-Jay, font l’objet d’une étude plus minutieuse. Mais la conservation et la restauration des pastels, des sculptures ou du mobilier sont aussi évoquées en prenant des exemples éclairants parmi les œuvres du musée. De fait, ce sont aussi aux techniques de fabrication des
œuvres que le visiteur est initié.

Ce parcours fait suite à l’ouvrage publié sous le même titre en 2011, La Patine du temps, rédigé par Georges Brunel, directeur honoraire, et José de Los Llanos, actuel directeur du musée Cognacq-Jay.

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

Catalogue: Georges Brunel and José de Los Llanos, La Patine du Temps (Paris: Paris-Musées, 2011), 71 pages, ISBN: 978-2759601547, 12€.

Techniques « Tous les êtres ont leur histoire : toi et moi en avons une, les oeuvres d’art aussi. L’histoire, c’est toute l’épaisseur du temps écoulé depuis que l’on est venu au monde. Il s’est pour ainsi dire condensé dans des craquelures, des accidents de surface, un changement des teintes… » Avec ce douzième titre de la collection « Petites Capitales », le lecteur est confronté aux questions délicates soulevées par la restauration des oeuvres d’art. Le temps ne se remonte pas… Comment présenter son passage sous le jour le plus favorable ? Beau sujet de débat entre Fiordiligi et Dorabella, deux jeunes Italiennes en visite au musée Cognacq-Jay. La vivacité de leur dialogue nous entraîne dans une méditation sur l’oeuvre et le temps, sur l’évolution du goût, à partir des restaurations exemplaires du Retour de chasse de Diane de Boucher et de L’Ânesse du prophète Balaam de Rembrandt, deux chefs d’oeuvre du musée Cognacq Jay. Rendre compte de la richesse du patrimoine parisien, de ses deux mille ans d’histoire et de la diversité des collections de la Ville de Paris, voilà l’ambition de la collection « Petites Capitales ». Le principe de chaque ouvrage est de rassembler une trentaine d’oeuvres emblématiques – peintures, dessins, sculptures, photographies, archives – autour d’un thème, en privilégiant le détail révélateur ; en regard de chaque illustration, des textes et de brefs commentaires créent un jeu de correspondances toujours éclairantes, sur le mode d’une érudition sensible et accessible à tous.

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

Bénédicte Bonnet Saint-Georges reviewed the exhibition for The Art Tribune (available in English and French) . . .

The Musée Cognac-Jay is inviting visitors to rediscover their collections by taking a close look at the patina of time. Painting on canvas or wood, marquetry or upholstered furniture, terracotta sculpture…each object presents specific conservation, renovation and restoration problems. Though restorations must be reversible, legible and not alter the nature of the work since the signing of the Venice Charter in 1964, this has not always been the case.

Fourteen explanatory panels dealing with these various problems are scattered throughout the museum using examples of objects on view in the respective rooms. The didactic theme addresses the general public as does the publication behind this hang : written by Georges Brunel and José de Los Llanos, it is in the form of a dialogue between two women visiting the Musée Cognac-Jay. . . .

The full review is available here»

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s