Enfilade

Exhibition | Ornements: Chefs-d’oeuvre de la Collection Jacques Doucet

Posted in books, catalogues, exhibitions by Editor on November 27, 2014

From INHA:

Ornements, XVe-XVIIIe Siècles: Chefs-d’oeuvre de la Collection Jacques Doucet
Institut national d’histoire de l’art, Galerie Colbert, Paris, 2 October — 31 December 2014

orneme10La Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, héritière de la Bibliothèque d’art et d’archéologie créée par le couturier Jacques Doucet (1853–1929) à partir de 1908, est aujourd’hui riche de plus de 25 000 estampes d’ornement, réunies en près de 700 volumes. Son fonds  d’estampes couvre la production, tant française qu’italienne ou allemande, du XVIe au XVIIIe siècle. Sources importantes pour les historiens des arts décoratifs, de l’architecture, de l’estampe, ces œuvres ont fait l’objet d’un catalogage informatisé et d’une numérisation, dans le cadre du programme « Histoire de l’ornement » de l’INHA. L’exposition, organisée dans la salle Roberto Longhi de la Galerie Colbert, correspond à l’achèvement de ce programme et à la parution d’un livre consacré à la collection d’estampes d’ornement de l’INHA, publié en coédition par Mare et Martin et l’INHA.

À travers la présentation d’une cinquantaine d’estampes, où se déploie une multiplicité de motifs (rinceaux, frises, fleurs, volutes, grotesques, trophées, cuirs…), l’exposition permet d’éclairer les fonctions de l’estampe d’ornement, mais aussi le contexte de sa production et de sa diffusion, et enfin, son statut d’objet d’étude et de collection. Sont particulièrement mis en valeur les points forts de la collection Doucet, telles les estampes allemandes des XVIe–XVIIe siècles (Martin Schongauer, Virgil Solis, Albrecht Dürer), les gravures d’orfèvres « cosses de pois » du premier XVIIe siècle (Jean Toutin), mais aussi les estampes françaises du XVIIIe siècle représentant rocailles et chinoiseries (Pillement, Huquier), ainsi que leurs copies européennes. Des objets d’art permettent de resituer la place de l’estampe au sein du processus de création. Enfin, reliures remarquables, états rares, épreuves coloriées, illustrent l’histoire des praticiens, amateurs  ou collectionneurs de ces estampes, tel Edmond Foulc, dont la collection fut acquise par Jacques Doucet en 1914.

Commissariat
Michaël Decrossas, Lucie Fléjou

Remerciement
Jérémie Cerman, Rose-Marie Chapalain, Sophie Derrot, Elli Doulkaridou, Ludovic Jouvet, Léonie Marquaille, Étienne Tornier, Céline Ventura-Teixeira, qui par leur travail de catalogage des recueils d’ornement des collections Jacques Doucet de la Bibliothèque de l’INHA permettent aujourd’hui cette exposition. Ainsi que la Cité de la céramique, Sèvres & Limoges, musée national de Sèvres et Les Arts Décoratifs pour leurs prêts.

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

From INHA:

Michaël Decrossas and Lucie Fléjou, eds, Ornements, XVe–XIXe Siècles: Chefs-d’œuvre de la Bibliothèque de l’INHA, Collections Jacques Doucet (Paris: INHA-Mare & Martin, 2014), 384 pages, ISBN: 979-1092054378, 37€.

Livre-ornementsMarquant l’aboutissement d’un programme de recherche porté par l’Institut national d’histoire de l’art depuis 2010, cet ouvrage réunit vingt-six essais abordant quelques-unes des questions les plus intéressantes posées par l’ornement entre le XVIe et le XIXe siècle, et sa place dans l’histoire de l’art, qu’il s’agisse des estampes d’ornement ou des styles d’ornement (rococo, rocaille, « à l’antique »), ou encore d’artistes comme Jean Lemoyne, Gabriel Huquier, Charles Percier et Pierre-François-Léonard Fontaine. Un chapitre de l’ouvrage est consacré à Jacques Doucet, le grand couturier collectionneur qui est à l’origine de la Bibliothèque de l’INHA, laquelle conserve un fonds exceptionnel d’environ 25 000 estampes d’ornement.

Avec la collaboration de Jean-François Bédard (Syracuse University, New York), Michèle Bimbenet-Privat (musée du Louvre), Jean-Gérald Castex (Cité de la céramique – Sèvres & Limoges), Jérémie Cerman (université Paris-Sorbonne), Catherine Chédeau (université de Franche-Comté),  Michaël Decrossas (INHA), Marzia Faietti (Galleria degli Uffizi), Lucie Fléjou (INHA), Rossella Froissart (université de Provence), Jean-Philippe Garric (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Marianne Grivel (université Paris-Sorbonne), Caroline Heering (université catholique de Louvain), Rémi Labrusse (université Paris Ouest Nanterre La Défense), Corinne Le Bitouzé (Bibliothèque nationale de France),  Guy-Michel Leproux (École pratique des hautes études), Estelle Leutrat (université de Rennes 2), Marie-Pauline Martin (université de Provence), Véronique Meyer (université de Poitiers), Christian Michel (université de Lausanne), Odile Nouvel-Kammerer (musée des Arts décoratifs), Anne Perrin-Khelissa (université de Toulouse II – Le Mirail), Antoine Picon (Harvard University), Sébastien Quéquet (musée des Arts décoratifs), Kristel Smentek (MIT, Massachusetts), Carsten-Peter Warncke (Georg-August-Universität Göttingen)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s