Enfilade

Symposium | Penser le Rococo, XVIIIe–XXIe siècles

Posted in conferences (to attend) by Editor on September 25, 2015

From the symposium programme:

Penser le Rococo (XVIIIe–XXIe siècles) / Reconsidering the Rococo
Université de Lausanne, 5–6 November 2015

Screen Shot 2015-09-24 at 3.03.53 PMLe rococo, en dépit de la méfiance ou de l’ironie qu’il suscite, occupe une place centrale dans l’historiographie. En tant que catégorie stylistique et critique, il structure notre appréhension de l’art du XVIIIe siècle et détermine le regard que l’on porte sur celui-ci. Ce colloque, conçu en écho aux stimulantes recherches de ces vingt dernières années sur le rococo, vise à développer une réflexion épistémologique sur une notion protéiforme. La perspective privilégée pour ce colloque est celle, critique, de l’étude d’une notion devenue catégorie, le rococo, appelant à réfléchir sur son apparition, sa sédimentation, sa diffusion. Quelles sont les premières formulations de ce terme ? Sur quels présupposés se fonde-t-il ? Comment devient-il un canon formel et esthétique ? De quelles sources se nourrit-il ? En fonction de quels enjeux établit-on les frontières et les corpus du rococo ? Comment la situation d’énonciation des exégètes, aux XIXe, XXe et XXIe siècles, a-t-elle orienté la mise en récit de son histoire ? Comment les idées véhiculées dans leurs travaux agissent-elles sur la production tardive d’objets imitant le XVIIIe siècle ? Comment ces revivals agissent-ils en retour sur notre compréhension du rococo ?

Despite the scepticism or irony which it provokes, the notion of the Rococo occupies a central position within the historiography of 18th-century art. It structures our understanding of this epoch and determines the way in which we see it. This symposium, planned as an answer to the stimulating research of the last twenty years on the Rococo, aims at an epistemological reflection on a protean notion which was progressively defined as a style during the 19th century. This symposium therefore favours a critical approach to this notion, urging contributors to reconsider how it emerged, how it was formed and diffused. What were the first manifestations of the Rococo, on what preconceived ideas was it founded, and how did it become a formal and aesthetic canon? Which sources did it draw upon? What ideas and categories have been used to structure it? How were the boundaries of the Rococo established? How has the context in which interpreters have written about the Rococo oriented the formulation of narratives during the 19th, 20th and 21st centuries? How have the ideas upon which their work is founded inflected the production of imitations of 18th-century objects? How have these revivals, in turn, acted upon our understanding of the Rococo?

Organisation scientifique
Carl Magnusson (Université de Lausanne)
Marie-Pauline Martin (Aix-Marseille Université, UMR 7303 TELEMME-CNRS)

Comité scientifique
Jan Blanc (Université de Genève), Frédéric Dassas (Musée du Louvre), Michaël Decrossas (INHA, Paris), Peter Fuhring (Fondation Custodia, Paris), Christian Michel (Université de Lausanne)

Organisation logistique et contact
Geneviève Dutoit (Université de Lausanne) / genevieve.dutoit@unil.ch

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

J E U D I ,  5  N O V E M B R E  2 0 1 5

8.30  Accueil

8.45  Introduction par Carl MAGNUSSON et Marie-Pauline MARTIN

9.00  1 | Les champs du rococo, du décor à la sculpture
Président de séance : Peter Fuhring
• Carl MAGNUSSON (Université de Lausanne)—Le rococo, style «décoratif» par excellence
• David PULLINS (Harvard University)—«Quelques misérables places à remplir» : locating chantourné painting in eighteenth-century France
• Malcolm BAKER (University of California)—Reconsidering ‘Rococo’ sculpture

14.00  2 | Pertinence d’une catégorie ?
Président de séance : Frédéric Dassas
• Fabrice MOULIN (Université de Paris X-Nanterre)—Les « mauvais choix » en art et en amour : le rococo mis en fiction dans L’homme du monde éclairé par les arts (1773)
• Marie-Pauline MARTIN (Université d’Aix-Marseille)—Du sobriquet à la catégorie de style
• Floriane DAGUISÉ (Université de Paris-Sorbonne)—De l’usage du rococo dans la recherche en littérature
• Elisabeth FRITZ (Friedrich-Schiller-Unversität Jena)—La fête galante : un genre paradigmatique dans le discours ambigu du rococo

V E N D R E D I ,  6  N O V E M B R E  2 0 1 5

9.00  3 | Mécanismes et composantes du rococo
Présidence de séance : Cyril Lécosse
• Bérangère POULAIN (Université de Genève)—Rococo et fugacité du regard: émergence et modifications de la notion de ‘papillotage’ (XVIIIe–XXIe siècle)
• Melissa HYDE (University of Florida)—Déjà-vu All Over Again ? Rococo, Then and Now
• Aleksandra WOJDA (Université Jagellon, Cracovie)—Du romantique au penseur d’un rococo moderne : Gautier et les ambiguïtés de la concrétion esthétique

14.00  4 | Les géographies éclatées du rococo
Président de séance : Christian Michel
• Jean-François BÉDARD (Syracuse University)—Fiske Kimball, diffuseur de la rocaille
• Étienne TORNIER (Université de Paris X-Nanterre / University of Minnesota)—Rococo revival ou l’élaboration du goût et du style américain (1850–1900)
• Raul C. SAMPAIO LOPES (Seoul National University)—Ce que l’historiographie des manifestations périphériques du rococo nous dit sur la construction de cette notion stylistique

17.30  Discussion et conclusions

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s