Enfilade

Exhibition: Marie Leszczynska, Wife of Louis XV

Posted in exhibitions by Freya Gowrley on July 28, 2011

Whilst not as well-known as her eighteenth-century counterparts — Marie Antoinette, Madame du Barry, or her direct rival Madame de Pompadour — Marie Leszczyńska, the wife of Louis XV, was a fascinating figure, and as Queen Consort of France from 1725 to 1768, she contributed to the period’s artistic culture. From the Château de Fontainebleau:

Parler à l’âme et au coeur: Le Goût de Marie Leszczynska
Musée du Château de Fontainebleau, 18 June — 19 September 2011

Curated by Xavier Salmon

Jean-Marc Nattier, “Portrait of Marie Leszczynska, Queen Consort of France,” detail, ca. 1748

De nombreux éléments de décor des Grands et des Petits Appartements du château de Fontainebleau témoignent encore aujourd’hui du goût de Marie Leszczynska (1703-1768), épouse de Louis XV et reine de France de 1725 à 1768. Fille du roi détrôné de Pologne Stanislas Leszczynski, cette princesse était d’autant plus attachée au château que c’est dans la chapelle de la Trinité de ce palais qu’elle épousa le roi de France, le 5 septembre 1725. C’est aussi dans l’appartement de la cour Ovale à Fontainebleau que, le 20 décembre 1765, s’est éteint son fils unique, le Dauphin Louis.

Malgré la dispersion à sa mort du mobilier, des tableaux, tapis, tapisseries, bronzes et objets d’art constituant l’ameublement de ses appartements à Fontainebleau et à Versailles, nombreuses sont les œuvres revenues au cours des deux derniers siècles et figurant à nouveau au sein des collections des deux châteaux, permettant encore d’évoquer la personnalité singulière et peu connue de cette reine. Acquis par le château de Fontainebleau en 2004, le remarquable ensemble de quatre tableaux peints par Jean-Baptiste-Marie Pierre (1714-1789) illustrant les Quatre Saisons était disposé dans le cabinet de retraite de Marie Leszczynska, disparu depuis la création à sa place du boudoir de Marie-Antoinette (1787). Ces peintures constituent un très bel exemple de son goût.

À l’aide d’œuvres peintes par Oudry, Nattier, les Coypel, Vien ou Pierre – et celles exécutées de la main même de la reine – c’est toute une atmosphère à jamais disparue qui est restituée le temps d’une exposition. À cette occasion est présenté au public pour la première fois le fameux « Cabinet des Chinois » livré pour Versailles. Les sept peintures à sujet exotique furent un véritable travail de collaboration entre Marie Leszczynska et les peintres du Cabinet du roi.

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

English gloss from Le nouveau Par!s:

A discreet sovereign, Marie Leszczynska, wife of Louis XV, was a true patron of the arts at court. A great painting and music lover (she painted watercolours herself), throughout her life she surrounded herself with great artists from whom she commissioned works with which to decorate her apartments. The Chateau of Fontainebleau, where she was married and where her son Louis Ferdinand de Bourbon died, still bears witness to her refined taste.

This exhibition brings together numerous works from her residence, from the remarkable collection of paintings by Jean-Baptiste Marie Pierre illustrating the Four Seasons, on display in her personal cabinet to paintings by Oudry, Nattier, Coypel and by the queen herself. You can admire the famous “Chinese Cabinet” commissioned for Versailles, a series of seven paintings on exotic themes which was a true work of collaboration between Marie Leszczynska and the painters of the King’s Cabinet. You can also see the furnishings of her apartments: carpets, hangings, bronzes and other works of art.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s