Enfilade

Exhibition | 1740, Un Abrégé du Monde

Posted in books, catalogues, exhibitions by Editor on May 10, 2012

On at the INHA in Paris this summer, as noted by Hélène Bremer:

1740, Un Abrégé du Monde: Savoirs et Collections autour de Dezallier d’Argenville
Institut National d’Histoire de l’Art, Paris, 4 May — 27 July 2012

Alexandre Isidore Leroyde Barde (1777-1828), Choix de coquillages, encre noire et gouache, 125cm × 90cm (Paris: Musée du Louvre)

Naturaliste et historien de l’art, Antoine-Joseph Dezallier d’Argenville (1680-1765) fut membre de nombreuses académies scientifiques, auteur d’une théorie du jardinage, de traités sur les pierres et les coquillages (1742), et de l’Abrégé de la vie des plus fameux peintres de toutes les écoles… (1745-1752). Il fut aussi un grand collectionneur qui possédait plus de cinq cents dessins et de rares spécimens naturels. Pour interroger cette figure symptomatique de la dynamique entre arts et savoirs au XVIIIe siècle, l’Institut national d’histoire de l’art a voulu retrouver la fonction première de l’un des espaces-clefs de la Galerie Colbert, une ancienne boutique, car les savants-collectionneurs du siècle des Lumières étaient étroitement liés aux marchés de l’art et des curiosités naturelles.

L’exposition s’organise donc autour d’un comptoir qui évoque non seulement le long meuble à surface plane sur lequel les marchands échangeaient coquillages, estampes, tableaux et dessins, mais aussi les implantations commerciales sur les côtes des colonies d’où provenaient ces étranges objets naturels, lesquels manifestaient à la fois la soif de découverte du monde et l’ambition encyclopédique de ces amateurs.

Les curieux français du XVIIIe siècle furent avant tout des collectionneurs d’objets, que leur goût portait indistinctement sur les produits de l’Art ou de la Nature. Ils prêtaient également une attention remarquable à l’arrangement, la disposition dans l’espace des choses naturelles et artificielles constituant leurs cabinets. À cet égard, il faut noter que Dezallier fut l’un des premiers auteurs français à théoriser, dans un article de 1727, l’arrangement idéal d’un cabinet de curiosités, tout comme il fut le premier à employer en français le terme muséographie, en 1742.

Les années 1740 sont celles de la métamorphose des lieux de savoirs, puisque l’on passe alors des salles dédiées, dans les demeures privées, à la présentation d’objets de collection, à la création de musées, autrement dit de salles publiques d’exposition, où les visiteurs sont invités à s’instruire. C’est aussi l’époque de la mutation des savoirs livresques, dont les formes et les structures sont alors repensées dans le but de dresser des inventaires totalisants, comme l’Encyclopédie ou les catalogues raisonnés illustrés.

The exhibition press release is available (as a PDF) here»

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

From Fage éditions:

Anne Lafont, ed., 1740, Un Abrégé du Monde: Savoirs et Collections autour de Dezallier d’Argenville (Paris: Fage éditions) 304 pages, ISBN: 9782849752609, 35€.

Contributeurs: Nebahat Avcioglu, Lise Bicart-Sée, Sarah Boyer, Sabine Cartuyvels, Pascal Dubourg Glatigny, Jennifer Ferng, Isabelle Flour, Catherine Girard, Martial Guédron, Charlotte Guichard, Pierre-Yves Lacour, Anne Lafont, Gaëtane Maës, Marie-Pauline Martin, Dominique Morelon, Aline Pelletier, Jessica Priebe, Chiara Savettieri, Anke Te Heesen, Isabelle Tillerot

1740 un abrégé du monde traite des modalités de présentation des objets naturels et artificiels au sein des cabinets de curiosités, des relations entre les marchands et les collectionneurs de coquillages, estampes, tableaux, dessins, et des systèmes de classification en vigueur au temps de l’Encyclopédie et de Linné…

Rédigé par vingt spécialistes sous la direction d’Anne Lafont, conseillère scientifique à l’INHA, l’ouvrage gravite autour de la figure du naturaliste, historien de l’art et collectionneur français Dezallier d’Argenville (1685-1765), pivot de la dynamique nature/culture au XVIIIe siècle.

Il est organisé sous la forme d’un abécédaire de vingt-sept articles illustrés abordant des concepts qui sont au cœur de cette enquête sur les arts et les savoirs naturalistes : Abrégé, Amateur, Basseporte, Cabinet, Dessein, École, Fossiles, Grotesque, Histoire naturelle, Illustration, Jardin, Kiosque, Laboratoire, Manière, Numérotation, Ornement, Parterre, Plume, Quartz, Rocaille, Système, Table, Unique, Vernis, Vie, Watteau, Zoomorphose.