Enfilade

Online Resource | Le Comte de Caylus

Posted in resources by Editor on July 2, 2012

A cooperative project involving the Bibliothèque nationale de France (BnF), the Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), and the Centre d’Anthropologie et d’Histoire des Mondes Anciens (Centre ANHIMA), this online resource provides a wealth of information on Caylus (biographical and bibliographical) as well as digital access to the seven volumes of the Recueil d’Antiquités. There is also a searchable catalogue of the collection of objects. Thanks to Hélène Bremer for noting such an important resource.

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

From the website:

Le comte de Caylus (1692-1765) a été un personnage clé du XVIIIe siècle, à la fois homme de lettres aux talents multiples, dramaturge, romancier fin observateur des mœurs de son temps, conteur, traducteur, mais aussi antiquaire érudit, collectionneur, mécène, graveur, membre de l’Académie de peinture et de sculpture en 1731, de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres en 1742, de l’Académie de France à Rome, ardent défenseur de la grande peinture et du goût à l’antique.

Ce site explore une de ces multiples facettes, son rôle de pionnier de l’archéologie, par l’édition numérique commentée et enrichie de son œuvre majeure, le Recueil d’antiquités égyptiennes, étrusques, grecques, romaines et gauloises, publiée en sept volumes entre 1752 et 1767.

Dans ce recueil, Caylus a étudié et fait dessiner près de 2900 objets, provenant majoritairement de ses collections, offertes au roi au fur et à mesure de l’avancement de ses travaux. En effet, sa collection n’était pas un but en soi, mais un laboratoire d’étude et d’expérimentation, ainsi qu’il l’écrit : « Je ne fais point un cabinet, je fais un cours d’antiquité, et je cherche les usages, ce qui les prouve, les pratique, ce qui les démontre. » (lettre à Paciaudi, 1758). L’objet, si modeste soit-il, devient un moyen de connaissance du passé et la base d’une réflexion sur l’histoire des arts

L’exégèse et le dépouillement systématique du recueil ont pour but de mettre en lumière la démarche de Caylus, qui apparaît comme un précurseur de la méthode typologique, de proposer un panorama du savoir antiquaire au XVIIIe siècle et du réseau intellectuel européen.

Le site s’articule autour de trois axes :

• La personnalité du comte de Caylus, sa biographie, sa bibliographie ainsi qu’une bibliographie de ses œuvres relatives à l’art et à l’archéologie.

• Le Recueil d’Antiquités avec accès à la version numérisée – tout d’abord en mode image, puis, dans un futur proche, en mode texte ; une analyse du Recueil et de la méthode de Caylus ; le recensement des sources utilisées dans le Recueil, qui forment en quelque sorte la « bibliothèque » de Caylus.

• Le catalogue des objets(« base Caylus »), qui présente en vis-à-vis l’analyse de Caylus et celle que nous pouvons faire aujourd’hui. Cette confrontation de deux fiches , la fiche « ancienne » qui reprend en les synthétisant les notices de Caylus – qui peuvent s’étendre de quelques lignes à plusieurs pages – et classe le riche matériel fourni, et la fiche moderne qui propose datation, attribution et bibliographie, est complétée par la mise en regard de la gravure faite pour le Recueil et de la photographie de l’objet dans son état actuel. Les photographies, encore peu nombreuses, seront insérées peu à peu . 60% environ des œuvres ont été retrouvées, nous espérons que cette publication permettra de faire ressurgir de l’oubli celles qui ont été dispersées

Des enrichissements sont prévus :

• une base de données biographiques et bibliographiques sur les érudits mentionnés dans le Recueil, qui permettra de mieux appréhender le réseau intellectuel de Caylus

• l’accès direct à la numérisation des ouvrages utilisés par Caylus, de ses sources manuscrites et iconographiques

Le site est le fruit d’une coopération entre la Bibliothèque nationale de France (BnF), l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) et le centre d’Anthropologie et d’Histoire des Mondes Anciens (ANHIMA).