Enfilade

New Book | Les foyers artistiques à la fin du règne de Louis XIV

Posted in books by Editor on March 2, 2020

From Brepols:

Anne-Madeleine Goulet, Rémy Campos, Mathieu da Vinha, and Jean Duron, eds., Les foyers artistiques à la fin du règne de Louis XIV (1682–1715): Musique et spectacles (Turnhout: Brepols, 2019), 446 pages, ISBN: 978-2503586199, 65€.

Grâce à la notion de «foyer», une série d’études pluridisciplinaires porte un regard nouveau sur les productions musicales et théâtrales en dehors de la cour de Versailles à la fin du règne de Louis XIV.

Les demeures aristocratiques de Paris et d’Île-de-France ont généralement été perçues comme des lieux périphériques, pâles reflets de la cour de Versailles. En réalité, les hôtels particuliers du Marais, où dominaient les sociabilités féminines, la résidence de Philippe d’Orléans au Palais-Royal, celle de la princesse de Conti à Versailles, les pavillons de plaisance bâtis entre Versailles et Paris, les demeures du duc et de la duchesse du Maine à Sceaux ou encore du roi d’Angleterre en exil à Saint-Germain-en-Laye, s’imposaient comme autant de foyers artistiques fort dynamiques, ouverts au théâtre et à la musique.

Le présent ouvrage, qui prend en considération ces différents lieux d’activité artistique comme un ensemble à la fois complémentaire et concurrent, enquête sur leur hiérarchie, leur fonctionnement concret ainsi que sur les relations qu’ils entretenaient avec la cour. Il met en lumière la tension entre le modèle versaillais, toujours prompt à imposer une norme artistique, et le développement d’autres espaces de création entre 1682 et 1715.

En illustrant la faculté des musiciens provinciaux à s’insérer dans les milieux artistiques de la capitale, en cernant l’identité de ceux qui façonnaient les goûts de leur époque et en considérant aussi les stratégies discursives et politiques qui visaient à constituer en foyers certains lieux de production et de performance alternatifs à la Cour, il propose une image plus complète de la vie musicale et spectaculaire de la France à la fin du règne de Louis XIV.

Direction de l’ouvrage
Anne-Madeleine Goulet, chercheuse en Arts du spectacle au CNRS (CESR).

En collaboration avec
Rémy Campos, professeur d’histoire de la musique au Conservatoire de Paris et responsable de la recherche de la Haute école de musique de Genève.
Mathieu da Vinha, directeur scientifique du Centre de recherche du château de Versailles et spécialiste de la cour de France aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Jean Duron, fondateur et directeur (1989–2007) de l’Atelier d’études sur la musique française des XVIIe & XVIIIe siècles du CMBV, et spécialiste de la musique à l’époque de Louis XIV.

C O N T E N T S

• Rémy Campos et Anne-Madeleine Goulet — De la pertinence de la notion de foyer pour l’étude de la musique et des formes spectaculaires à Paris et à Versailles, 1682–1715

La Cour, les cours
• David Hennebelle — « La grande dépense et le fracas ». Recherches sur l’économie matérielle des patronages artistiques de l’aristocratie au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles
• Don Fader — Monsieur and Philippe II d’Orléans: A Cultural Influence Beyond their Residences
• Tarek Berrada — La musique dans les appartements : Mlle de Guise, le roi et les princes de Condé
• Thomas Vernet — Musique et théâtre dans la « maison de ville » de Marie-Anne de Bourbon Conti à Versailles
• Catherine Cessac — Les Nuits de Sceaux : derniers feux du Grand Siècle ?
• Laurent Lemarchand — Les arts entre Paris et Versailles: le Palais-Royal de Philippe II d’Orléans ou l’absolutisme rénové

Des musiciens en partage
• Jean Duron — Composer pour les nouveaux foyers : la « fureur » des musiciens d’église au crépuscule du Grand Siècle
• Marie Demeilliez — Les collèges, des foyers pour la musique et la danse de théâtre
• Thomas Leconte — De la cour à la ville : les musiciens du roi face à l’émergence de nouveaux foyers cuturels
• Catherine Massip — Amateurs, professionnels : foyers et professionnalisation progressive des artistes, 1680–1715

Un esprit nouveau
• Christian Biet — Foyers, chaufooirs, chaleur et hétérogénéité des publics au theatre. La séance comme contre-pouvoir ?
• Thierry Favier — Foyers et dynamique des genres musicaux à la fin du règne de Louis XIV
• Nathalie Berton — Le Mercure galant, un révélateur et un passeur de répertoire : l’exemple du petit opéra
• Guy Spielmann — Le « théâtre de société », foyer de création ( ?)
• Louis Delpech — « Abends zu einer Concert de Musique eingeladen » : aspects musicaux du séjour parisien de Friedrich August II de Saxe, 1714–1715

Foyers réels, foyers imaginaires
• Mathieu da Vinha — Fêtes privées entre Versailles et Paris : éléments pour une typologie
• Anne Piéjus — Une galanterie très politique : l’image des foyers artistiques dans le Mercure galant
• Laura Naudeix — Foyers et territoire: l’espace de la musique dans la Comparaison de la musique italienne et de la musique française de Le Cerf de la Viéville
• Barbara Nestola — L’art d’assembler, le choix de partager : la collection de musique italienne des Stuart en France, 1689–1718
• Tatiana Senkevitch — The Making of Taste: Rembrandt and French Painting in the End of the Reign of Louis XIV
• Rebekah Ahrendt — L’activité des foyers musicaux et théâtraux en Europe vers 1700. Une enquête en coulisses

Perspectives
• Jean Boutier — Pour continuer l’enquête
Index des noms propres

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s